Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mon rôle auprès des associations

Sans ces associations, je ne m'en serais pas sortie

Le rôle des associations est fondamental pour toute personne en France qui traverse des moments difficiles.

Sans elles, et les personnes investies, humaines, à l’écoute, je ne m’en serais jamais sortie.

Aujourd’hui c’est mon tour de donner un coup de main à ces associations et cela donne un sens à ma vie : rendre un peu ce que l’on m’a donné.

Marraine Mission locale

Afin d’apporter mon aide, j’ai contacté la Mission Locale.

L’entretien à la Mission Locale qui ne devait durer qu’une demi-heure, a finalement duré beaucoup plus longtemps. La responsable m’a longuement interrogée sur mon parcours qu’elle trouvait exceptionnel et notamment sur l’accompagnement dont j’avais bénéficié de la part de la Mission Locale au début de mes démarches d’insertion professionnelle.

Elle a apprécié ma démarche consistant à venir contribuer à leurs actions et m’a recommandée à l’antenne mère (regroupant plusieurs missions locales, Le Blanc Mesnil, Drancy, Bobigny…). Il était évident pour elle que je serais une bonne marraine.

J’ai très rapidement été contactée puis reçue par le référent parrainage de la Mission Locale de Bobigny. À l’issue de ce rendez-vous durant lequel nous avons longuement échangé, il m’a présentée fièrement à l’équipe qui m’a montrée son enthousiasme à travailler très prochainement avec moi.

Le référent était certain de l’impact positif que ma démarche allait apporter à ces jeunes. Ils pouvaient s’identifier au moi d’il y a quelques années et se projeter. Il a ajouté que c’était une belle action de venir par moi-même proposer mon aide pour ces jeunes.

Ces rencontres m’ont énormément boostées et redonnées confiance en moi. C’était le début d’une autre belle aventure…, des rencontres extraordinaires…

Des jeunes m’ont été recommandés par le référent. Je les recevais dans un bureau dédié à des rencontres d’accompagnement, d’aide à la définition du projet professionnel, à la recherche de formation/entreprise, ou tout simplement pour les aider à retrouver de la motivation.

Ils étaient tous si reconnaissants et leur réussite à chaque fois me remplissait de gratitude et donnait du sens à mes actions, à ma vie.

PRO Pulseurs : accompagnement des jeunes PRO Pulsés

Après le concours Altern’up, j’ai été sollicitée pour intégrer ce programme qui fait partie, comme le concours Alter’Up, de nombreuses actions de la FIPA (Fondation Innovation Pour les Apprentissages).

Pro’Pulseur est un programme ayant pour but, entre autres, de contribuer à l’insertion des populations éloignées de toute activité (NEETs : not in education, employment or training / sans emploi ne poursuivant pas d’études et ne suivant pas de formation) par l’accompagnement, la maximisation de leur employabilité, et leur permettre d’intégrer une formation en alternance ou en apprentissage.

Les Pro Pulsés recrutés auprès des Missions Locales ou autres structures d’accompagnement de jeunes sont proposés aux Pro’ Pulseurs pour les accompagnements.

J’ai donc intégré le programme et accompagné avec succès plusieurs jeunes dans leur parcours d’insertion professionnelle.

Ces jeunes ont tous une histoire et un parcours de vie extraordinaires. Cela me remplit de gratitude à chaque fois, d’apporter ma toute petite pierre à la construction de leur édifice, leur vie.

Atelier citoyenneté : Quartier jeune maison d’arrê

Je suis souvent sollicitée en appui d’actions déjà mises en place dans les associations.

C’est dans ce cadre que je me suis rendue un lundi matin au mois de mars 2022, avec Pascal, lui aussi bénévole pour une grande association, à la maison d’arrêt de la Seine St Denis pour co-animer un atelier auprès des jeunes détenus.

Cette journée m’a particulièrement marquée parce c’était la première fois que j’avais à faire avec des jeunes déjà passés de l’autre côté de la barrière mais aussi parce que j’en suis ressortie avec beaucoup d’enseignements.

Ayant déjà l’habitude des accompagnements avec les jeunes en cours de décrochage ou en recherche d’emploi, j’ai voulu comprendre et échanger avec les jeunes ayant déjà décroché. C’est pour cette raison que je me suis proposée pour cette mission de co-animation de l’atelier.

J’aimerais donc partager avec vous cette expérience extraordinaire que j’ai vécue.

Cette grande association nationale mène de nombreuses actions sociales dont l’inclusion.

Pour accomplir cette mission, des bénévoles vont à la rencontre des personnes en situation de précarité, notamment les jeunes décrocheurs (NEETs) pour les soutenir, les accompagner dans leurs parcours de réinsertion sociale, scolaire, et professionnelle.

Elle a, il y a près de 2 ans, voulu agir pour les jeunes ayant déjà décrochés et ayant peu d’espoir de retrouver une vie normale. Où trouver cette cible, baignée d’un sentiment d’échec, d’abandon, de solitude, si ce n’est dans un lieu où ils sont punis pour leurs actes ou gardés pour les protéger de dangers extérieurs ? En prison.

L’association, pour les accompagner, a conçu un atelier sous forme d’un jeu d’équipes : Le jeu de la Citoyenneté.

Je vous passe les détails du jeu

À la fin de l’atelier, je leur ai demandé leur avis et certains m’ont répondu que c’était bien, ils dormiraient moins bêtes. Pour d’autres, cela leur a permis de passer le temps. L’un d’eux, qui m’interrogeait beaucoup durant l’atelier, m’a demandé pourquoi je faisais cela et si je le faisais vraiment gratuitement avec l’association. Il m’a remerciée et a prononcé une sorte de bénédiction dont je n’ai entendu que la fin. Cette bénédiction m’a bouleversée et m’émeut encore au moment où j’écris ces mots « qu’Allah préserve vos enfants ».

En partant, je leur ai souhaité bon courage et l’un d’entre eux m’a gentiment souri en me disant : « faites attention à vos petits, il ne faut pas qu’ils se retrouvent ici un jour ».

Cette phrase poignante, je l’applique au quotidien et la partage dès j’en ai l’occasion. Je parle très souvent de ces rencontres aux femmes, mères, lors des accompagnements et conférences.

Couverture de mon livre

Quelle joie et fierté que je partage avec vous.

Résiliencement vôtre !